Le concept

Le concept

BIP-Jeunes propose à chaque bénéficiaire d’élaborer avec lui un contrat de participation personnalisé en tenant compte de ses ressources, de ses lacunes et de son parcours de vie. Ce processus d’élaboration du contrat doit lui permettre d’expérimenter un schéma différent de ce qu’il aura connu jusqu’alors, et qui aura pu le mettre en échec. Construire son propre contrat, c’est se mettre en situation de « consommActeur », soit s’approprier son projet personnel et professionnel et en devenir progressivement plus responsable – jusqu’à l’autonomie. Pour cela, il est nécessaire de se reconstruire une image de soi positive, de prendre confiance dans ses ressources personnelles, de redécouvrir ses compétences, tant dans le domaine du savoir être que du savoir faire.

Le programme de BIP-Jeunes se déroule en trois phrases :

Première phase : l’accrochage

C’est la clé de la réussite professionnelle. Cette période est celle de la mise en confiance : le participant – accompagné tout au long de cette démarche par l’équipe encadrante – va construire son « contrat » tout en explorant le bien-fondé de son projet. Il s’agira, durant cette période, de prendre conscience de ses potentialités, de retrouver la confiance en soi indispensable à la réussite, d’apprendre à croire au projet mis sur pieds, de lui donner du sens et de trouver la motivation de s’y lancer. Durant cette période, le participant pourra suivre des appuis dans les branches scolaires, afin de retrouver, si nécessaire, une motivation dans ce domaine et se mettre à niveau de manière ciblée par rapport à son projet. Mais aussi de participer aux modules proposés. Leur but est de permettre au participant de prendre de l’assurance en travaillant sur l’image de soi, afin de pouvoir élaborer et mettre en pratique une stratégie d’insertion professionnelle pertinente.

Deuxième phase : la confrontation avec la réalité

Celle-ci consiste à confronter le jeune à la concrétisation de son projet. Sa mise en place passera peut-être par le deuil de ses premiers objectifs professionnels avant l’élaboration d’un projet plus pertinent qui tienne compte non seulement de ses propres envies et aptitudes, mais aussi des besoins du marché de l’emploi. Tout au long de la deuxième phase, le participant continuera les appuis et participera aux modules dans le cadre d’un programme plus individualisé. Une place importante est donnée ici aux stages professionnels en entreprise.

Troisième phase : la mise en pratique

C’est l’aboutissement du contrat élaboré durant la première phase. Une fois que le jeune a trouvé une place de formation ou un emploi qui lui correspond, BIP-Jeunes l’aide à cibler et à personnaliser ses démarches professionnelles, puis à entrer en contact avec un employeur pour sensibiliser ce dernier au bien-fondé de sa démarche. Lorsqu’un contrat de formation est signé (apprentissage ou préapprentissage), le jeune est contacté par la mesure TEM Accent pour le suivi en apprentissage. BIP-Jeunes propose également à l’employeur « un parrainage » de deux mois pour assurer le passage de témoin, le bon démarrage de la formation ou de l’entrée dans le monde du travail.

Plus de détails ?

> Notre mission et nos objectifs

> Les moyens